Prime communale de Mobilité : évolution des soutiens au vélo

Lancée en juillet 2018, la prime communale à l’achat d’un vélo électrique a remporté un franc succès avec pas moins de 135.546 euros versés aux ménages sur ses 3 années d’activité. 

À l’heure où les avantages et bienfaits de ce moyen de transport étaient encore trop souvent sous-estimés et son prix parfois prohibitif, cette prime a permis à la commune de soutenir de nombreuses personnes ayant souhaité faire l’acquisition d’un vélo à assistance électrique.

2020 fut une année charnière pour le vélo, celui-ci ayant vu une véritable explosion de son succès (64% d’augmentation de l’utilisation du vélo dans la capitale par rapport à 2019).

Au niveau des vélocistes, cela s’est traduit par une demande extrêmement soutenue et une offre qui peinait à suivre face aux soucis d’approvisionnement des magasins.

Enfin, au niveau de l’administration communale, une prime qui, jusque-là, n’avait connu aucun dépassement de son budget annuel (identique chaque année) s’est vue entièrement écoulée avant même d’atteindre juillet 2020.

Tous les indicateurs nous ont révélé que le vélo avait le vent en poupe et que celui-ci avait franchi un cap. Ces facteurs nous ont encouragé à prendre une décision concernant l’avenir de cette prime. Ainsi, nous n’octroierons plus de prime à l’achat d’un vélo électrique à partir du 1er janvier 2021.

Pourquoi cela ?

Notre objectif avec la mise en place de cette prime était d’inciter les citoyens/citoyennes désireux d’acquérir un vélo électrique, mais frileux vis-à-vis du prix conséquent que celui-ci peut représenter, d’avoir un argument supplémentaire pour le faire. Le rôle de ce soutien était d’être l’étincelle permettant d’allumer les poudres du succès, succès aujourd’hui avéré.

Aussi, plusieurs éléments ont changé par rapport à 2018 :

  • Le prix des vélos électriques s’est considérablement démocratisé;
  • Son utilisation est rentrée dans les mœurs comme nous le prouvent les chiffres communiqués par la Région;
  • L’incitant est devenu implicite, les avantages du vélo sont de plus en plus reconnus et les nombreuses pistes cyclables qui ont vu le jour durant le confinement représentent un argument supplémentaire en sa faveur.

Enfin, prolonger une prime à l’achat dans le contexte actuel (où les fournisseurs peinent à suivre, où l’engouement est déjà présent et où le budget ne permet plus de rencontrer la demande) l’aurait déviée de son rôle premier : être un tremplin (et non un simple «bonus»).

Woluwe-Saint-Pierre continue à soutenir la mobilité douce 

Ce soutien, inscrit dans notre note de politique générale, reste un élément essentiel à nos yeux. Nous n’abandonnons donc en rien notre soutien au vélo, nous le faisons évoluer en phase avec le contexte et les besoins des usagers.

C’est pourquoi 2021 sera l’occasion pour la commune d’expérimenter un nouveau type de soutien déjà proposé dans plusieurs communes de Bruxelles. Cette nouvelle prime est encore en phase de validation à l’heure où vous lisez ces lignes, mais devrait voir le jour à la fin du premier trimestre de cette année (plus d’informations suivront à travers les différents canaux de communication de la commune).

Sachez enfin que nous continuons notre travail de mise en place d’infrastructures (de plus en plus nécessaires) au bon fonctionnement du vélo à travers les arceaux, les drop-zones, les pistes cyclables et les boxes à vélo qui sont chaque année plus nombreux sur le territoire de Woluwe-Saint-Pierre.

Enfin, pour les personnes souhaitant aller encore plus loin dans leur transition de la voiture vers le vélo, sachez qu’une importante prime régionale existe. Celle-ci octroie un soutien financier pour toute radiation de plaque d’immatriculation :

https://mobilite-mobiliteit.brussels/fr/se-deplacer/voiture-moto/prime-bruxellair

Au plaisir de vous croiser sur les pistes cyclables !