Frelon asiatique : comment le reconnaitre et que faire ?

Depuis quelques années, le frelon asiatique est présent à Bruxelles. Cette espère qui appartient à l’ordre des hyménoptères est considérée comme invasive (Règlement (UE) 1143/2014 et Règlement d’exécution (UE) 2016/1141). Apprenez à reconnaître et gérer cet insecte exotique envahissant susceptible d’occasionner des nuisances.

J’ai vu un frelon asiatique et/ou un nid de frelons asiatiques. Que puis-je faire ?

1/ Repérer : Au printemps, la future reine, qui a survécu à l’hiver, crée un nid d’embryons. Il s’agit du nid primaire. Ce nid a la taille d’une balle de tennis, se constitue d’une enveloppe en papier de fibre de bois et se trouve à faible hauteur (moins de 4m de haut). Ces petits nids peuvent se trouver près des maisons, terrasses, balcon, garage, abri de jardin, nichoirs.

Dès juin, les nids secondaires apparaissent. Ces nids sont beaucoup plus grands (jusqu’à 80cm de diamètre) et se trouvent souvent en hauteur (10-15 m de haut). Ne vous en approchez pas. Seuls les pompiers en situation d’urgences ou les professionnels sont habilités pour neutraliser ces nids.

2/ Identifier :

Plusieurs espèces de guêpes et de frelons construisent le même type de nid. Il est important de s’assurer qu’il s’agit bien de frelons asiatiques, et ne pas le confondre avec le Frelon d’Europe, espèce indigène utile et à préserver.

  • Le frelon asiatique est plus petit (3cm ) que le frelon européen. Il est noir et est reconnaissable à ses pattes jaunes et au bout de son abdomen orangé. Consultez la fiche « Frelon asiatique » pour en savoir plus.
  • Le frelon européen est rouge et jaune. Consultez la fiche « Frelon d’Europe » pour en savoir plus.

3/ Avertir

Au printemps, pour minimiser la prolifération locale, il est possible d’agir sur les nids primaires. Faites une photo du nid et avertissez le Groupe F via la page Facebook Vespa Hunter 1150. Ils recenseront le nid et vous conseilleront sur la démarche à suivre.

Dès juin, les nids secondaires apparaissent. Ne vous en approchez pas. Seuls les pompiers sont habilités pour neutraliser ceux-ci. Il est également possible de faire appel à un désinsectiseur privé.

  • En cas de danger immédiat : Par exemple, si le nid est à moins de 7 mètres d’une entrée d’habitation (porte, fenêtre, ventilation…), d’un balcon, d’une terrasse, d’une cour de récréation ou tout autre espace régulièrement fréquenté, vous pouvez faire appel gratuitement aux pompiers en composant le 112.
    • Les interventions des pompiers peuvent être facturées s’il s’agit d’interventions non urgentes
  • Dans le cas de danger faible à modéré : faites appel à une entreprise de désinsectisation.
  • Il n’est plus nécessaire d’appeler les pompiers pour les nids hauts dans les arbres après la fin novembre et jusqu’avril-mai. Il s’agit de nids en décomposition, qui ne seront jamais réoccupés.

Pour aller plus loin :